212 rue de Rivoli 75001 Paris

Histoire de la rue

Origine du nom

Victoire remportée par l'armée française, commandée par Bonaparte, sur les Autrichiens, les 14 et 15 janvier 1797.

Ouverture de la rue

Décret du 3 mai 1848, entre la rue de Sévigné et la rue du Louvre. Les expropriations ont été autorisées par une loi du 4 août 1851 et des décrets des 23 mai 1850, 26 mars 1852, 23 octobre 1852, 19 février 1853, 15 novembre 1853 et 29 septembre 1854. Décret du 24 mars 1848, entre la rue du Louvre et le n°184 (ancien passage Delorme). Les expropriations ont été autorisées par une loi du 4 octobre 1849 et un décret du 23 décembre 1852. Arrêté des consuls du 17 vendémiaire an X, entre le n°184 et la rue Saint-Florentin. Les terrains riverains ont été vendus en exécution d'un arrêté des consuls du 1er floréal an X.

Cadastre

Périodes de construction

1840

Transport

Tuileries

50m
Pyramides

380m
Musée d'Orsay

530m
Concorde

620m
Opéra

680m
Auber

840m
Chaussée d’AntinLa Fayette

940m
PyramidesTuileries

72

N11N24

150m
PyramidesSaint-Honoré

68

200m
Palais RoyalComédie Française

21394881

370m
Pyramides

2795

380m
Pont de SolférinoQuai des Tuileries

24

430m
Pont Royal

69

460m
Petits ChampsDanielle Casanova

29

480m

Risque d'inondation

plus de 2m

de 1 à 2m

moins de 1m

caves inondées

fragilité électrique

Zone inondable en surface Oui
Zone de caves inondables Oui
Hauteur d'eau
Hauteur atteinte pendant la crue de 1910
de 0 à 1 mètre
Zone de fragilité électrique Oui

Risques sous-terrains

gypse antéludien

carrières

carrières et gypse

Zone d'anciennes carrières Non
Zone de gypse antéludien Non

Autorisations d'urbanisme

DT 075 101 02 V0164 Devanture
Demande du 29/11/02
Favorable
Réponse du 28/01/03

Remplacement d'une baie de porte par une baie de fenêtre sur cour, réouverture de 2 baies de fenêtres sur courette et fermeture du passage d'accès à la courette.

RV 075 101 98 V4366 Ravalement
Demande du 25/06/98
Favorable
Réponse du 06/08/98
RV 075 101 97 V0022 Ravalement
Demande du 03/01/97
Favorable
Réponse du 03/03/97