4 rue de Montyon 75009 Paris

Cet immeuble a également pour adresse : 2 rue de la Boule Rouge.

Histoire de la rue

Origine du nom

Antoine Jean Baptiste Robert Auget, baron de Montyon (1733 - 1820), philanthrope français ; donna trois millions aux hospices et légua plus d'un million à l'Institut pour fonder des prix.

Histoire de la rue

Cette partie était précédemment comprise dans la rue de la Boule Rouge, anciennement passage de la Boule Rouge ; le passage de la Boule Rouge avait été converti en rue à la suite d'une ordonnance royale du 23 décembre 1816.

Ouverture de la rue

Ordonnance du 11 août 1844, entre les rues de Trévise et de la Boule Rouge (A).

Cadastre

Périodes de construction

1890

Transport

Grands Boulevards

220m
Cadet

320m
Bourse

570m
Notre-Dame-de-Lorette

600m
StrasbourgSaint-Denis

800m
ProvenceFaubourg Montmartre

48677485

170m
Grands Boulevards

2039

N15N16

210m
Cadet

26324243

300m

Risque d'inondation

plus de 2m

de 1 à 2m

moins de 1m

caves inondées

fragilité électrique

Zone inondable en surface Oui
Zone de caves inondables Oui
Hauteur d'eau
Hauteur atteinte pendant la crue de 1910
de 0 à 1 mètre
Zone de fragilité électrique Oui

Risques sous-terrains

gypse antéludien

carrières

carrières et gypse

Zone d'anciennes carrières Non
Zone de gypse antéludien Oui

Autorisations d'urbanisme

DP 075 109 21 V0304
2 rue de la Boule Rouge
Déclaration préalable
Demande du 08/07/21
Favorable avec réserve
Réponse du 12/08/21

Ravalement des façades sur rues.

DP 075 109 21 V0031
2 rue de la Boule Rouge
Déclaration préalable
Demande du 26/01/21
Défavorable
Réponse du 12/03/21

Ravalement des façades sur rue.

DP 075 109 13 V0063
2 rue de la Boule Rouge
Déclaration préalable
Demande du 14/02/13
Favorable avec réserve
Réponse du 09/04/13

Réfection des brisis côté rue.

DP 075 109 07 V1079
4 rue de Montyon
Déclaration préalable
Demande du 20/12/07
Favorable
Réponse du 28/01/08

Ravalement de la courette.

RV 075 109 95 V7819
2 rue de la Boule Rouge
Ravalement
Demande du 29/12/95
Favorable
Réponse du 20/02/96