Rue Georges et Maï Politzer 75012 Paris

Histoire de la rue

Origine du nom

Georges Politzer (Nagyvarad, 1903 - Le Mont-Valérien, 1942), professeur agrégé de philosophie ; d'origine juif hongrois, il fut naturalisé français en 1924. Il fait ses études de philosophie à la Sorbonne et obtient son agrégation en 1926. Militant communiste dès 1929, responsable de la commisssion économique du Comité central il publie d'innombrables articles sur des sujets économiques et sociaux. Il enseigne la Philosophie à l'Université ouvrière puis à l'école centrale du parti. Arrêté le 15 février 1942 avec sa femme Maï (Marie Larcade), il est fusillé comme otage au Mont Valérien. Maï Politzer, militante communiste est déportée à Auschwitz en janvier 1943 où elle meurt du typhus le 6 mars 1943. La mention "mort pour la France" fut accordée à Georges Politzer le 15 octobre 1945 et à Maï Politzer le 18 mai 1946. La qualité d'interné et déporté résistants leur fut reconnue le 5 juin 1956.

Histoire de la rue

Voie créée dans le cadre de l'aménagement de la Zac "Reuilly". Elle avait été provisoirement dénommée DH/12.

Liste des numéros