Rue de Crimée 75019 Paris

Histoire de la rue

Origine du nom

Ouverte partiellement peu après la guerre de Crimée.

Histoire de la rue

L'arrêté du 2 avril 1868, a réuni à la rue de Crimée, comprise entre les rues des Fêtes et d'Allemagne (aujourd'hui avenue Jean Jaurès), la rue de Marseille, comprise entre la rue d'Allemagne et le quai de la Marne, et la rue de Bordeaux, comprise entre le quai de l'Oise et la rue d'Aubervilliers. La partie comprise entre l'avenue Jean Jaurès et l'avenue de Flandre est indiquée au cadastre de 1812 sous le nom de rue Neuve. La suppression de la partie de la rue des Fêtes allant de la place des Fêtes à la rue Compans a fait disparaître la partie M de la rue de Crimée, d'une longueur de 25, 50 m environ, côté pair, à partir de la rue des Fêtes.

Ouverture de la rue

Ouverte partiellement en 1855.
Ouverture. ~ Arrêté du 25 février 1853, entre les rues des Fêtes et d'Hautpoul (A). Arrêté du 20 août 1844, modifié par l'arrêté du Gouvernement provisoire du 3 avril 1848, entre la rue d'Hautpoul et l'avenue Jean Jaurès (B). Décret du 28 juillet 1862, entre l'avenue de Flandre et la rue d'Aubervilliers (la largeur, fixée à 16 m par ce décret, a été portée à 20 m lors de l'ouverture).

Liste des numéros