67 rue des Archives 75003 Paris

Cet immeuble a également pour adresses : 106 rue du Temple, 108 rue du Temple, 110 rue du Temple, 112 rue du Temple, 116 rue du Temple, 118 rue du Temple, 23 rue Pastourelle, 25 rue Pastourelle, 27 rue Pastourelle, 29 rue Pastourelle, 31 rue Pastourelle, 33 rue Pastourelle, 35 rue Pastourelle, 61 rue des Archives, 63 rue des Archives et 65 rue des Archives.

Histoire de la rue

Origine du nom

Cette voie longe les bâtiments des Archives nationales.

Histoire de la rue

Tronçon A : précédemment partie de la rue du Chaume, entre les rues Rambuteau et des Haudriettes ; rue du Grand Chantier, entre les rues des Haudriettes et Pastourelle ; rue des Enfants Rouges, entre les rues Pastourelle et Portefoin ; rue Molay, entre les rues Portefoin et Perrée. Tronçon B : précédemment rue des Deux Portes, entre les rues de Rivoli et de la Verrerie ; rue des Billettes, entre les rues de la Verrerie et Sainte-Croix de la Bretonnerie ; rue de l'Homme Armé, entre les rues Sainte-Croix de la Bretonnerie et des Blancs Manteaux et partie de la rue du Chaume, entre les rues des Blancs Manteaux et Rambuteau. Avant 1910, la rue des Archives finissait rue Dupetit-Thouars. A cette époque, on a donné le nom de rue Eugène Spuller à la partie de la rue des Archives comprise entre la rue de Bretagne et la rue Dupetit-Thouars. Les rues du Chaume, du Grand Chantier et des Enfants Rouges ont été ouvertes à la fin du XIIIe et formaient jadis la rue Neuve-du-Temple. La rue du Chaume existait dès la fin du XIIIe siècle, elle faisait partie de la rue Neuve-du-Temple ou rue du Chantier du Temple. On l'a appelée successivement rue de la Porte Neuve, rue Neuve Poterne, rue d'Outre la Porte Neuve, rue de la Porte du Chaume, rue du Vieil Braque, Grande rue de Braque, rue de la Chapelle de Braque, rue de la Merci et rue du Chaume. La rue du Grand Chantier faisait partie de la rue Neuve-du-Temple ou rue du Chantier du Temple. A l'origine, elle allait jusqu'à la rue Portefoin. Elle fut découpée en rue du Grand Chantier et rue des Enfants Rouges. La rue des Deux Portes était appelée, dès la fin du XIIIe siècle, rue Entre Deux Portes et rue des Deux Portes ; au XVIIe siècle, on la désignait sous le nom de rue de la Galiace. La rue des Billettes fut appelée rue des Jardins, à la fin du XIIIe siècle ; rue Où Dieu fut bouilli et rue du Dieu Bouliz, au XVe siècle.

Cadastre

Périodes de construction

avant 1800

entre 1915 et 1939

entre 1940 et 1967

entre 1968 et 1975

inconnu

Transport

Arts et Métiers

420m
Filles du Calvaire

540m
République

600m
RéaumurSébastopol

640m
Hôtel de Ville

780m
ChâteletLes Halles

910m
Châtelet

940m
ArchivesHaudriettes

2975

90m
Square du TempleMairie du 3èmeCarreau du Temple

20

N12N23

270m
Grenier Saint-LazareQuartier de l'Horloge

3847

N13N14

390m
Bretagne

96

410m

Risque d'inondation

plus de 2m

de 1 à 2m

moins de 1m

caves inondées

fragilité électrique

Zone inondable en surface Non
Zone de caves inondables Non
Zone de fragilité électrique Non

Risques sous-terrains

gypse antéludien

carrières

carrières et gypse

Zone d'anciennes carrières Non
Zone de gypse antéludien Non